A propos de Jean-Luc Viart

Tombé jeune dans la potion magique de la photo, il découvre à 10 ans son premier appareil photo, offert par son parrain. Certains enfants veulent devenir pompier ou astronaute, lui sera photographe.

Lycéen, il se paie son premier appareil réflex avec l’argent de son job d’été, puis l’année suivante c’est le labo noir & blanc qu’il installe, au grand dam de ses parents, dans la salle de bains familiale.
Etudiant, il travaille le soir et le week-end comme pigiste dans un quotidien régional ou il couvre les évènements sportifs.
Appelé sous les drapeaux, il devient… photographe du régiment. A sa libération, il devient responsable d’un magasin photo à Châlons-en-Champagne ou il apprend les rudiments du métier.

Aimant varier les plaisirs, il développe son activité de photographe

En 2001. Il décide de devenir artisan photographe indépendant. Il quitte les plaines de Champagne pour la montagne, sa deuxième passion.
L’ambiance des romans de Roger Frison-Roche lui avait donné très tôt le gout des grands espaces, des sommets, des gens et des climats contrastés.

Il s’installe à Modane en Savoie, reprenant une affaire photo historique tenue pendant des décennies par les célèbres photographes Mauriennais : Montaz puis Zalateu.

Aimant varier les plaisirs, il développe son activité de photographe professionnel en devenant un touche à tout de son métier. Vous ne serez donc pas surpris de la croiser à toute heure et par tous les temps dans les alpages ou sur les crêtes, son appareil en bandoulière à la recherche de « l’illumination ».

A l’automne dernier, avec son épouse Nadège et leurs deux enfants Thomas & Mathieu il a fait un trek au Népal : La Haute Route de l’Everest de Jiri au Kala Pathar. Vous pourrez retrouver dans les galeries une partie des photos extraites de ce trek.

jl-viart